Chères Concitoyennes, Chers Concitoyens,
 
C’est un projet ambitieux que nous vous proposons pour les six années à venir dans les domaines de l’aménagement de notre territoire, de l’économie locale, du développement durable, de la rénovation du logement ancien, de l’action sociale et du soutien aux associations. Il répond à des objectifs de bien vivre ensemble, de qualité de vie et des services rendus à la population. Ce projet vous sera présenté lors de notre prochaine publication dans son intégralité et le détail. Nous aborderons aujourd’hui les conditions nécessaires à sa mise en place.
 
Notre programme nécessite :
 
En premier lieu, de se donner les moyens financiers à sa réalisation par une gestion maîtrisée et sérieuse de la ville. Les finances seront de la responsabilité du maire qui fera d’anticiper le maître mot de sa politique budgétaire, prévoir pour créer des marges de manoeuvres financières, continuer d’investir sans devoir recourir automatiquement à l’emprunt et faire face à un avenir incertain, notamment au désengagement financier de l’Etat. Prévoir pour contenir la pression fiscale, et préserver ainsi le pouvoir d’achat de nos concitoyens.
 
De se donner ensuite, les moyens humains à sa mise en place. Nous nommerons pour la première fois à Pont-à-Marcq, un poste d’adjoint au maire, chargé du développement durable et des bonnes pratiques écocitoyennes.
Il accompagnera les autres élus dans leurs tâches et apportera notamment son expertise aux travaux et à l’urbanisme.
Il sera aussi chargé d’aider concrètement les comportements «vertueux» par une aide à l’éco rénovation, à l’utilisation des énergies renouvelables et développer la démocratie participative. Nous formerons un «référent ville» avec pour mission d’accompagner les particuliers dans leurs démarches administratives (ALLO PAM : un numéro, un récépissé, une réponse rapide) et de rechercher les aides aux financements dans la complexité de l’offre des subventions possibles.
 
De se donner enfin les infrastructures nécessaires. Lors de notre précédente publication nous avions énoncé quelques exemples concrets de notre programme. Certains nécessitent des infrastructures. Tout ne peut se faire immédiatement, il faudra bien sûr hiérarchiser les réalisations dans le temps. L’expérience montre qu’en une mandature deux infrastructures peuvent être réalisées (Rénovation de la salle des fêtes, construction de la bibliothèque pour la dernière mandature) c’est donc sur ce rythme que nous nous appuierons.
 
 
Une halle couverte
 
Nous apprenons qu’un promoteur immobilier privé du Nord a signé une promesse d’achat concernant l’ancien «Carrefour Contact» rue Nationale. Ce promoteur a, pour seul projet, de raser le bâtiment afin de construire un immeuble d’appartements.
Parce qu’il n’est jamais trop tard, parce que la maîtrise des dépenses d’investissement le permet, nous utiliserons, dès le premier Conseil Municipal le droit de préemption comme le permet la loi et le code de l’urbanisme, pour acquérir cette structure, soit 2815m2 au total avec un bâtiment de 892m2.
 
Si nous voulons agir ainsi très rapidement, c’est pour :
  • Empêcher ce projet immobilier qui densifierait dangereusement la population de ce quartier,
  • Conserver du parking en centre-ville,
  • Poser des bornes de distribution d’électricité gratuite ou en partie gratuite pour promouvoir le véhicule dit propre,
  • Créer une halle pour un marché couvert, la tenue de salons commerciaux, associatifs et ainsi participer au dynamisme économique et à l’activité artisanale tout en favorisant la diversification de l’offre et la promotion des activités associatives. Quelques exemples : salon des artisans de la commune, quinzaine commerciale, le samedi des brocanteurs, la semaine des associations, des bourses d’échange, un marché hebdomadaire…
  • Implanter une «maison du service public» qui permettra aux différents partenaires de la commune d’y tenir des permanences hebdomadaires ou mensuelles, pour redonner ainsi de la proximité et de la discrétion aux usagers. Quelques exemples : Perception, Assistantes Sociales, Médiateur, Conciliateur, Caisses de retraite, sécurité sociale...
 
Une salle multisports
 
Afin de permettre à l’école primaire et au collège de mieux remplir leur mission pédagogique (l’actuelle salle ne suffisant pas au nombre de créneaux nécessaires aux écoles et aux associations), une salle multisports sera construite sur l’actuel emplacement des courts de tennis, parce que l’assise foncière existe déjà. Cette salle permettra l’élargissement de l’offre à d’autres disciplines sportives adaptées à tous les âges, comme le volley, le tennis, le badminton… Rappelons le, nous mettrons en place un «PASS’SPORT» pour que le prix d’une licence ne soit jamais plus un obstacle à la pratique sportive.
 
Le financement se fera sans augmentation de la dette de notre ville puisque des emprunts viennent à échéance et seront remplacés par d’autres à des taux historiquement bas et que des subventions seront demandées à la Région, au Département et à la Communauté de Communes.
 
Deux routes d’accès au lotissement Vilogia
 
Nous respecterons les engagements pris lors des réunions de riverains quant au plan de circulation établi alors.
Nous travaillerons avec le Département pour que « la piste chantier » actuelle devienne une vraie voie de sortie de ce nouveau lotissement, pour la création sur le contournement d’une entrée et d’une sortie, en venant d’Avelin et vers Orchies, parce que ces accès sont réalisables par l’actuel Chemin d’Antroeuilles (prolongement de la rue d’Aigremont). L’objectif est, en plus du plan de circulation prévu, d’alléger au maximum l’incidence d’une augmentation de la circulation dans les rues d’Aigremont, des Jonquilles et Brel.
 
Réaménagement du restaurant scolaire pour une cuisine préparée sur place
 
D’abord rappelons que la loi «EGALIM» d’octobre 2018 (Equilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous) fixe des objectifs d’approvisionnement en produits de qualité et durables dans la composition des repas servis en restauration collective, à atteindre au plus tard au 1er janvier 2022. Il faudra aller plus loin par le choix d’un approvisionnement le plus bio et le plus local possible. Il en va de la santé de nos enfants et de notre planète. Dans un proche avenir, Nous privilégierons une cuisine simple, préparée sur place, pour la qualité gustative des repas.
 
L’emprise foncière du restaurant scolaire le permettant, il sera réaménagé pour une plus grande fonctionnalité et techniquement adapté au projet évoqué ci-dessus. Une offre de repas, à venir chercher sur place, voire l’ouverture, sous certaines conditions, d’un restaurant municipal sera envisagé permettant entre-autre de créer du lien social et intergénérationnel.
 
Création d’un poumon vert
 
L’une des premières missions du Conseil Municipal nouvellement élu sera de doter la ville de règles permettant de mettre fin aux constructions denses.
Nous mettrons en place un véritable poumon vert, du nouveau lotissement Vilogia à l’école primaire, fait de plantations d’arbres, de vergers, d’installation de jardins partagés, d’aires de pique-nique équipées. Cette zone permettra aussi le cheminement en toute sécurité des piétons et donc des enfants. Le plateau sportif de l’école sera accessible en dehors des horaires scolaires. Pour cela, quoi de plus normal que de s’appuyer sur la compétence de l’équipe technique de la Ville qui s’est illustrée en obtenant la première fleur ! Il faut prendre le savoir-faire là où il est et savoir le valoriser. Les bords de Marque seront aménagés en sentier piétonnier.
 
voici d’autres exemples concrets tirés de notre programme
 
Parce qu’il est du devoir d’une municipalité d’accompagner chacun tout au long de sa vie:
  • Etablir un programme annuel d’activités pour nos Ainés, avec nos Ainés, correspondant à leurs attentes et leurs possibilités.
  • Créer PASS’SPORT pour que le prix d’une licence ne soit jamais plus un obstacle à la pratique sportive.
    Entrer dans le dispositif « la cantine à 1 euro » et généraliser au maximum le bio. Privilégier, dans un proche avenir, une cuisine préparée sur place pour la qualité gustative des repas.
  • Initier une grande concertation des ados, visant à élaborer le programme ADOS AUTREMENT (Déplacement, Séjours, Lieu de rencontre, Distraction, Rapport aux autres).
  • Attribuer aux jeunes en formation ou en études supérieures une bourse pour améliorer leur quotidien.
  • Adapter les horaires d’ouverture des services publics aux besoins de l’usager.
  • Favoriser l’accueil de la petite enfance au sein de la commune.
  • Maintenir des moments conviviaux comme les repas et la sortie des aînés et mettre en place un Pass­­-Voyages.
  • Créer un service communal chargé de l’aide aux personnes âgées, dépendantes et à mobilité réduite.
  • Proposer de nouvelles activités adaptées à tous nos ainés tout en conservant celles qui ont fait leur preuve. Les personnes les plus vulnérables feront l’objet d’une attention toute particulière.
  • Aider les associations à être plus visible en les intégrant au programme d’animations municipales et en créant un annuaire des associations.
  • Apporter et amplifier sans ingérence un soutien technique et financier à toutes les associations.
  • Créer un Conseil Municipal des Ados en complément du Conseil Municipal des Enfants et leur octroyer une autonomie budgétaire.
   
Parce qu’une des qualités principales d’une équipe municipale est de voir loin, bien au-delà d’une mandature:
  • Adopter très rapidement une réglementation ne laissant pas la voie libre aux promoteurs.
  • Créer des zones vertes boisées, des jardins, des vergers partagés. Favoriser le cheminement sécurisé pour tous.
  • Subventionner une éco-rénovation des logements anciens et le passage aux énergies renouvelables,
  • Equiper la rue nationale de dispositifs contrôlant la vitesse, sans nuire à la fluidité de la circulation et sécuriser les entrées et sorties de Pont-à-Marcq.
  • Créer des ateliers de sensibilisation écologique.
  • Moderniser les services publics : développement du paiement en ligne ou par prélèvement, création d’ALLO PAM.
  • Développer le covoiturage et créer des aires adaptées.
  • Favoriser l’écocitoyenneté et la démocratie participative.
  • Entreprendre la reprise dans le domaine public de toutes les voiries récentes et anciennes (exemple Place Roland).
  • Revoir les règles d’urbanisme en toute indépendance et en concertation avec la population.
  • Subventionner une éco rénovation des logements et le passage aux énergies renouvelables.
  • Aménager et conforter des chemins piétonniers.
  • Susciter la création des comités de quartiers en les soutenant matériellement et financièrement.
   
Parce que la ville doit être à l’image de l’habitation, un lieu protégé, sécurisé, chaleureux et convivial:
  • Rendre aux fêtes leur caractère initial avec une participation des quartiers : un 14 juillet populaire où l’odeur de la frite se mêle aux flonflons, une braderie dans les rues du village ...
  • Programmer la rénovation de nos voiries et de nos trottoirs.
  • Organiser la semaine des associations, comme une véritable vitrine du dynamisme local, présentant l’éventail des activités possibles.
  • Faire vivre cette magnifique structure qu’est la salle Casadesus en créant un programme annuel de concerts, de représentations théâtrales, de conférences...
  • Lutter contre l’isolement et les conséquences sociales de la perte d’autonomie.
  • Organiser quatre voyages dans l’année, ouverts à tous.
  • Revoir le plan de circulation et la signalisation, l’adapter aux normes PMR (personne à mobilité réduite).
  • Consulter notre Jeunesse pour l’établissement du plan ADOS AUTREMENT.
  • Sécuriser les zones dangereuses en concertation avec le Département : carrefour de la Libération, intersection devant la friterie...
  • Etablir un plan pluriannuel de rénovation des trottoirs et des voiries.
  • Conduire une politique de prévention des risques en collaboration avec la gendarmerie.
  • Apporter aux services techniques les outils permettant d’assurer efficacement et écologiquement l’entretien des trottoirs, caniveaux et bâtiments.
   
Parce qu’une commune n’est pas seulement l’endroit où l’on dort mais un lieu d’épanouissement et d’initiatives
  • Créer ou aménager une structure permettant la tenue d’un marché couvert, d’expositions et de commerces éphémères.
  • Accompagner les pont-à-marcquois dans leur parcours résidentiel.
  • Promouvoir la qualité de nos commerces et de notre artisanat dans l’esprit de proximité.
  • Donner les moyens financiers et techniques aux citoyens pour la réalisation de projets de quartier.
  • Soutenir les commerces locaux et l’artisanat par l’achat public.
  • Dynamiser le jumelage pour une intégration réussie dans l’Europe et une meilleure connaissance des langues étrangères.
  • Mettre en place des évènements d’ampleur comme Pont-à-Marcq à la neige ou à la plage.
  • Créer un espace de travail commun (coworking).
  • Remettre en place une braderie dans les rues et dans les quartiers en concertation avec les habitants tout en veillant à la sécurité.
  • Créer un festival culturel annuel avec différents thèmes (concert, théâtre, marionnettes, etc...).
  • Fêter la musique à Pont-à-Marcq dans les quartiers et à l’espace culturel
  • Mettre en place une véritable communication des activités et des manifestations afin de favoriser et faire vivre les rencontres entre habitants.
 
Nous contacter :
contact@pam-autrement.fr
 
Pont-à-Marcq Autrement - Elections municipales 2020