La sécurité des biens et des personnes à Pont-à-Marcq
 
Faisant écho à la déclaration des droits de l’homme, le premier devoir d’une commune est de protéger ses habitants. La sécurité et la prévention de la délinquance sont ainsi au cœur des préoccupations de la municipalité, parce que vivre serein est un droit pour chacun. On ne peut apprécier un beau cadre de vie que si l’on s’y sent en sécurité. Ainsi, de multiples actions, en lien avec de nombreux partenaires, doivent être menées pour atteindre cet objectif. Au plan local, la sécurité est un domaine de compétence partagée entre le Maire et le Préfet du département, pour tout ce qui dépasse le niveau communal.
 
D’abord il s’agira de créer un poste de médiateur de rue, pour aller à la rencontre des habitants. Son rôle n’est pas celui d’un policier. Il a vocation à résoudre ou à prévenir les difficultés relationnelles, intrafamiliales ou de voisinages. Présent sur le terrain pour anticiper et désamorcer les conflits, échanger avec les habitants qui en ressentent le besoin, le médiateur de rue est à votre service. En assurant une présence dans l’espace public, il favorise et améliore le vivre ensemble.
 
Puis, nous instaurerons une démarche de participation citoyenne pour plus de confiance, de sérénité et de sécurité au sein de la commune. Il s’agit d’un réseau social de voisinage qui permet de lutter notamment contre les cambriolages. Cette dynamique aura aussi pour effet de créer ou de renforcer le lien social. Le dispositif sera également un support supplémentaire de l’information à disposition de la gendarmerie nationale et du médiateur de rue.
 
Nous nous appuierons sur la brigade de Gendarmerie Nationale que Pont-à-Marcq a la chance d’avoir sur son territoire, composée de 25 gendarmes dont un officier, Commandant la brigade et de 13 officiers de police judiciaire. Nous proposerons des réunions hebdomadaires, afin que soit fait un point régulier. Nous demanderons des contrôles de vitesse de jour comme de nuit, de manière aléatoire et solliciterons des patrouilles sur tout le territoire de la ville.
 
Nous ne recruterons pas d’Agents de Surveillance de la Voie Publique dits ASVP aux pouvoirs de police extrêmement limités. Ils ne disposent d’aucune prérogative dans la gestion de la circulation des piétons et des véhicules, ne pouvant même pas exiger que le contrevenant décline son identité. Ils ne peuvent régler à eux seuls les problèmes de sécurité de la ville ! On ne peut malheureusement pas imaginer qu'un changement de maire confèrera de nouveaux pouvoirs à ces ASVP...
 
Nous pensons que le policier municipal a son utilité dans notre ville et qu’il a manqué ces sept dernières années. C'est pour cette raison que nous recréerons ce poste, pour que les incivilités constatées soient verbalisées permettant une circulation sereine et sécurisée des mamans et nounous avec leur poussette, des enfants, de nos aînés et des personnes à mobilité réduite. Nous protégerons les traversées de chaussée aux endroits stratégiques (notamment rue nationale), à des heures précises, pour qu’un cheminement sécurisé puisse être emprunté par nos écoliers.
 
Nous contacter :
contact@pam-autrement.fr
 
Pont-à-Marcq Autrement - Elections municipales 2020